Le prince William est nommé aux British LGBT Awards
Le prince William est nommé aux British LGBT Awards

Une nomination qui souligne l’engagement du prince William et sa contribution à faire avancer les droits des lgbt.

Le prince William a été nommé aux British LGBT Awards, cérémonie qui récompense les personnalités engagées pour les droits des lgbt.

Le prince William est nommé aux British LGBT Awards
Le prince William est nommé aux British LGBT Awards

Comme neuf autres célébrités – de la chanteuse Annie Lennox à l’écrivaine JK Rowling en passant par les actrices Emma Watson et Anne Hathaway – le duc de Cambridge prétend au prix de «meilleur allié» dans la lutte contre l’homophobie et pour les droits des personnes LGBT.

Un combat cher au prince qui avait posé en couverture du magazine gay Attitude en juillet 2016 – une autre première pour un membre de la famille royale.

Il avait également invité des membres de la communauté LGBT à Kensington Palace pour écouter les principaux concernés sur les questions de l’homophobie, la biphobie et la transphobie. À cette occasion, le prince William avait déclaré :

«Personne ne devrait être intimidé à cause de sa sexualité. Et personne ne devrait avoir à endurer la haine à laquelle ces jeunes font face.»

«Soyez fier de la personne que vous êtes, n’ayez honte de rien», avait-il continué. Un message de paix et de tolérance, qui rappelait alors celui de sa mère Lady Diana.

En effet, la princesse était «gay friendly», amie avec les artistes ouvertement homosexuels Elton John ou encore Freddie Mercury. Diana s’était également investie dans la lutte contre le sida et avait marqué les esprits en embrassant un malade devant les caméras.

La remise des British LGBT Awards aura lieu le 12 mai prochain et récompensera de nombreuses personnalités, activistes et artistes pour leurs actions en faveur de la communauté LGBT.

«Tous les nommés méritent leur place dans la liste, c’est maintenant au public de choisir leurs gagnants», a déclaré la fondatrice de l’évènement, Sarah Garrett, au magazine Evening Standards.

ECRIRE UNE REPONSE

Veuillez taper votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom

cinq × un =