Législatives : 5 députés gays dont 2 élus Front national
Législatives : 5 députés gays dont 2 élus Front national

La nouvelle chambre des députés compte cinq députés ouvertement gays contre deux dans la mandature précédente. On pourrait considérer ce chiffre comme un progrès si deux des nouveaux élus n’étaient pas des membres du Front national. 

Le seul membre ouvertement homosexuel de l’ancienne assemblée est Franck Riester, élu Les Républicains, qui conserve son mandat dans la 5ème circonscription de Seine et Marne.

Dans la 9ème circonscription du Val de Marne, Luc Carvounas, maire socialiste d’Alfortville et jusqu’ici sénateur, devient député. Il est un des rares députés PS à avoir été élu. Il avait fait son coming out peu avant son mariage avec son compagnon en 2015.

Législatives : 5 députés gays dont 2 élus Front national
Législatives : 5 députés gays dont 2 élus Front national

Un nouveau député gay, En marche cette fois, fait son entrée dans la nouvelle assemblée. il est élus dans la 7e circonscription de Paris, il s’agit de Pacôme Rupin pacsé avec son compagnon.

Les deux autres députés gays sont issus du Front National. L’ancien président du mouvement LGBT de droite GayLib, passé de fraîche date de l’UMP au Front National, Sébastien Chenu a été élu dans la 19ème circonscription du Nord.

A ses côtés siègera aussi Bruno Bilde, élu dans le Pas de Calais. Son homosexualité a été révélée dans « Rose Marine », un ouvrage de Marie-Pierre Bourgeois s’intéressant à la question gay au sein du FN.

Le vice-président du parti d’extrême droite Florian Philippot, lui aussi homosexuel, a par contre été battu en Moselle.

Le député écologiste gay Sergio Coronado est battu, lui aussi, dans sa circonscription des Français de l’étranger en Amérique Latine.

Idem pour Patrcick Bloche, rapporteur de la loi sur le PaCS, qui perd sa circonscription dans le 11ème arrondissement de Paris au profit du candidat En marche Pacôme Rupin; gay lui aussi.

Ce comptage se base sur les députés dont l’homosexualité est connue à ce jour. Rien n’interdit de penser que sur les 350 députés La République en marche un certain nombre soit homosexuel et que leur orientation sexuelle soit révélée au cours de la mandature qui s’ouvre.

Jean-Frédéric Poisson battu par une pro-mariage gay

Aurore Bergé, l’une des figures montantes de la République en marche, a été élue dimanche députée dans les Yvelines, face au sortant Jean-Frédéric Poisson (PCD).

Cette proche d’Alain Juppé, qui avait reçu son soutien début juin, met fin au mandat de  Jean-Frédéric Poisson, investi par LR, candidat à sa réélection dans la 10ème circonscription, territoire rural et conservateur, ex-fief de Christine Boutin. Elle se dit « libérale, progressiste, féministe » et soutient le mariage gay.

Autre députée pro-LGBT, Bérangère Couillard, jeune députée élue dans la 7ème circonscription de Gironde pour La République En Marche, est membre de l’association Le Refuge à Bordeaux.

ECRIRE UNE REPONSE

Veuillez taper votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom

15 + neuf =