Le Premier ministre Edouard Philippe dit avoir évolué sur la PMA
Le Premier ministre Edouard Philippe dit avoir évolué sur la PMA

Interrogé sur France 2 jeudi 28 septembre à propos de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, Edouard Philippe a dit avoir « évolué » et a a souhaité « un débat public apaisé » sur le sujet.

Invité de « L’Emission politique », le premier ministre s’est exprimé sur la PMA, mais a semblé mal à l’aise sur la question.

Jusqu’ici opposé à l’ouverture de cette technique de procréation aux couples lesbiens, il a indiqué jeudi avoir « évolué » et s’est rapproché de façon un peu confuse de cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

C’est Jacques Testart, pionnier de la fécondation in vitro, qui a questionné le premier ministre sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes.

« Comme toute la société française, il m’arrive d’évoluer sur ces questions, à mon rythme, a-t-il avancé. J’évolue car je rencontre des couples qui ont eu recours à cette technique en Belgique, en Espagne. Je vois ce que ça suscite, ce que ça permet, je ne vois pas ce que ça enlève. J’ai envie d’en discuter avec des gens », a déclaré Edouard Philippe.

Le Premier ministre Edouard Philippe dit avoir évolué sur la PMA
Le Premier ministre Edouard Philippe dit avoir évolué sur la PMA

Il a ensuite précisé qu’il n’y avait pas, selon lui, de « droit à l’enfant » mais a souhaité « un débat public apaisé » sur la PMA.

Accusé de manquer de clarté sur le sujet, le Premier ministre a rétorqué: « Je ne sais pas si je suis plus confus que Wauquiez qui dit, il y a 3 ans, ‘Jamais le mariage pour tous’, et qui aujourd’hui dit qu’il ne reviendra pas sur la loi ».

« Sur les questions compliquées : le droit à mourir, les questions éthiques, je m’interroge, je chemine. Je ne vois pas ce qu’il y a de confus en la matière », a-t-il poursuivi.

« Je ne crois pas qu’il y ait un droit à l’enfant mais je pense qu’on peut se poser la question de savoir si des femmes peuvent avoir recours à la PMA », a-t-il conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here