Père de deux petites filles, Marc-Olivier Fogiel prépare un livre sur la GPA
Père de deux petites filles, Marc-Olivier Fogiel prépare un livre sur la GPA

L’animateur de RTL et France 3 Marc-Olivier Fogiel évoque plusieurs aspects de son homosexualité dans le magazine “TV Mag” et notamment le recours à la GPA au seujet de laquelle il prépare un livre-enquête. 

Marc-Olivier Fogiel annonce d’abord travailler sur un livre autour de la GPA (Gestation pour autrui), un sujet qui fait débat actuellement alors que le gouvernement a annoncé son projet de loi ouvrant la PMA à toutes les femmes.

“Avec France 3, nous avons décidé que je ne ferai pas de télé cette année (…) J’ai besoin de temps pour écrire quelque chose de très personnel, un livre sur la GPA”, confie le journaliste, qui promet “une vraie enquête pour arrêter la machine à fantasmes”.

“Ce ne sera ni un livre de témoignage ni un livre d’exhibition, mais une enquête écrite par un journaliste qui connaît très bien le sujet”, précise Marc-Olivier Fogiel qui est père de deux petites filles nées par GPA qu’il élève avec son compagnon.

“Le sujet est trop souvent caricaturé, regrette-t-il. Cela en devient insultant pour les enfants qui sont issus de ce mode de procréation. Le débat, tel qu’il existe actuellement, me semble tellement loin du quotidien de ces familles qui y ont eu recours et où l’amour prédomine”.

Père de deux petites filles, Marc-Olivier Fogiel prépare un livre sur la GPA
Père de deux petites filles, Marc-Olivier Fogiel prépare un livre sur la GPA

Au cours de l’interview, Marc-Olivier Fogiel explique par ailleurs les raisons pour lesquelles il ne s’est pas exprimé lors du débat sur le mariage pour tous. “Mon statut de journaliste sur une grande radio généraliste m’impose de ne pas m’engager publiquement”, se justifie-t-il.

Concernant le coming out, Marc-Olivier Fogiel révèle qu”on (lui) a proposé de faire (son )coming out en Une des magazines”, mais qu’il pensait alors “qu’il n’était pas nécessaire de le faire”.

Il semble avoir évolué depuis. En effet, interrogé sur la couverture de “Paris Match” présentant Stéphane Bern avec son compagnon, il déclare: “J’ai félicité Stéphane. Et je me suis dit que j’aurais dû accepter de faire ça, il y a des années”.

“Il y a trop de gamins qui ont du mal à s’assumer. Dire simplement la façon dont on vit, ça peut aider les gens. Donc, mon seul engagement, c’est d’arrêter une forme de non-dit me concernant”, conclut-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here