Le départ des États-Unis du Conseil des droits de l’homme compromet le travail sur les droits mondiaux des LGBT

0
77

La décision de l’administration Trump de quitter le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies menace de saper le travail sur les droits mondiaux des LGBT, affirment les activistes.

La Maison-Blanche a annoncé que les Etats-Unis quittait le Conseil des droits de l’homme de l’ONU en se fondant sur des « différences idéologiques ».

Le Conseil des droits de l’homme est un organisme intergouvernemental des Nations Unies chargé de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme dans le monde.

Parmi d’autres sujets, il a travaillé sur les droits des personnes LGBT, produisant des rapports sur les violations des droits de l’homme à l’encontre des personnes LGBT vulnérables.

Le Conseil des droits de l’homme a nommé un expert indépendant sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre en 2016 avec un mandat global pour travailler sur les droits LGBT, et le poste est actuellement occupé par Victor Madrigal-Borloz.

Les pays progressistes ont déjà dû se regrouper pour éviter les tentatives de suppression de ce poste.

Les militants LGBT craignent qu’avec le départ des États-Unis les choses ne soient rendues encore plus difficiles.

OutRight Action International a déclaré dans un communiqué à PinkNews: « Pour de nombreuses personnes LGBTIQ, le Conseil des droits de l’homme et l’Organisation des Nations Unies dans son ensemble sont les derniers recours lorsque leurs propres gouvernements les menacent ».

Ty Cobb de Human Rights Campaign estime qu' »avec cette décision, l’administration Trump-Pence laisse au Conseil des droits de l’homme un vide qui pourrait être comblé par des pays peu ou pas attachés aux droits de l’homme universels, et utiliserait le Conseil pour poursuivre leurs propres agendas antidémocratiques ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.