Le député Raphaël Gérard fait son coming out médiatique

0
214

Le député La République en marche de Charente-Maritime devient le 8e député ouvertement LGBT de l’actuelle Assemblée nationale.

Ils sont huit, désormais. Huit députés en exercice à être ouvertement lesbienne, gay ou bisexuel. Le tout dernier a fait son coming out médiatique ce mercredi : il s’agit de Raphaël Gérard, député La République en marche de la quatrième circonscription de Charente-Maritime. Dans une interview, le député macroniste dit revendiquer un droit à « l’indifférence » mais reconnaît que « la route est longue » et donc qu’« un peu de visibilité peut aider ».

Le député Raphaël Gérard fait son coming out médiatique
Le député Raphaël Gérard fait son coming out médiatique

Il intervenait en tant que l’un des coauteurs du rapport sur les LGBT phobies en Outre-mer. Un rapport qui fait apparaître à la fois une homophobie et une transphobie plus forte qu’en Europe mais aussi une parole beaucoup moins libérée : les victimes osent encore moins qu’ailleurs porter plainte.

Quarante-cinq députés ouvertement LGBT en Angleterre

Avec ce coming out médiatique, Raphaël Gérard rejoint donc sept autres élus : les députés d’extrême droite Bruno Bilde (Pas-de-Calais) et Sébastien Chenu (Nord), le député Agir (ex-LR) Franck Riester (Seine-et-Marne), le socialiste Luc Carvounas (Val-de-Marne) et les députés LREM Pacôme Rupin (Paris), Yannick Kerlogot (Côtes-d’Armor) et Laurence Vanceunebrock-Mialon (Allier).

Cette dernière est seulement la deuxième députée ouvertement lesbienne de toute l’histoire de la République.

Mais, huit, c’est aussi très loin du nombre de députés ouvertement LGBT en Angleterre, par exemple : le Chambre des communes compte 45 députés lesbiennes, gays ou bisexuels sur 650 élus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.