« Sugar Baby » raconte l’histoire d’un homme queer, de sa petite amie et d’un bébé

Drew et Lola sont deux égocentriques de 20 ans qui essaient de se faire un nom dans la Grosse Pomme dans une nouvelle série Web YouTube, « Sugar Baby ».

La série suit les hauts et les bas de Drew, un humoriste gay, et de Lola, sa meilleure amie qui essaie de créer un vlog pour bébés réussi, alors qu’ils luttent pour être des adultes responsables. Oh, et ai-je mentionné qu’ils élèvent aussi un bébé ?

C’est comique, excentrique, honnête et la montre parfaite pour ceux qui se démènent pour comprendre comment s’épanouir dans la vie et à l’âge adulte dans la vingtaine.

Regardez « Sugar Baby » maintenant sur YouTube ici.

Gayety a rencontré Drew Lausch, le producteur exécutif, scénariste et vedette de la série, sur la façon dont il en est venu à créer « Sugar Baby » et pourquoi la série sur le passage à l’âge adulte est importante dans l’ère actuelle des médias.

Parlez-moi un peu de vous et de votre propre histoire avant de commencer à créer la série Web. Eh bien, je suis Drew. J’ai grandi à Fargo, dans le Dakota du Nord, gay, ce qui était un *rêve* absolu. Je suis ensuite allé à l’université dans le nord de l’État de New York pour le théâtre musical, un autre *rêve.* J’ai travaillé dans le théâtre musical pendant un certain temps après l’université, mais je me suis blessé au dos en jouant sur un tapis magique (mon costume était un sac de couchage chic et il s’avère que vous pouvez (pas de backflip dans ceux-là.) Après cela, j’ai déménagé à New York pour poursuivre la comédie stand-up. J’ai produit quelques spectacles en direct, puis j’ai commencé à écrire quelques idées pour une série basée sur mes amitiés.

D’où est venue l’idée de « Sugar Baby » ? J’ai eu tellement d’amitiés féminines étroites dans ma vie qui ont contribué à façonner qui je suis aujourd’hui. Chaque fois que j’ai été dans ces relations, surtout quand j’étais plus jeune, je les ai trouvées très codépendantes mais aussi en bonne santé (ish). Cela m’a fait poser la question « Et si ma copine et moi avions un enfant ensemble ? Ou élevé ensemble ? Cela semblait toujours être une meilleure idée que d’essayer de trouver un petit ami (entreprise épuisante).

Dans quelle mesure la série Web reflète-t-elle vos propres expériences ? Il le fait et il ne le fait pas. Les relations entre Drew, Lola et Hannah sont vaguement basées sur mes amitiés avec quelques personnes dans la vraie vie, et les filles de la vraie vie et moi sommes devenus assez sauvages. Outre les personnages, nous avons en fait tourné la scène du stand-up au West Side Comedy Club, où j’ai produit ma toute première émission intitulée « Homo You Didn’t ». Certaines des bouffonneries de la série me sont arrivées dans la vraie vie, mais tout est exagéré et encore une fois, aucun de nous n’est aussi affreux que dans la série. Je n’ai également jamais fait de nounou/de babysitting, mais je suis en fait assez bonne avec les enfants et j’aimerais penser que je serais une meilleure nounou que la Drew de la série.

Qu’est-ce qui vous a décidé à vous concentrer sur une relation entre un homme gay et une femme hétéro ? Je pense que c’est une très belle dynamique, et j’ai eu le plaisir de vivre toute ma vie. Ma relation avec ma meilleure amie, Cora, m’a toujours inspiré à écrire. C’est une amitié si complexe et désordonnée mais si épanouissante que j’ai toujours su que je voulais en faire une démonstration. L’histoire (bien que désordonnée) est une lettre d’amour à une famille non conventionnelle et aux amitiés en général – et mes amitiés ont été les plus grandes histoires d’amour de ma vie jusqu’à présent.

Quelle est votre partie préférée dans l’écriture de la dynamique entre Drew et Lola ? Pendant l’écriture de leurs scènes et de leurs dialogues, Ben et moi essayions de trouver celui qui était le plus horrible des deux. Les personnages sont tellement imparfaits et narcissiques qu’ils ne diront ou ne feront rien pour avancer. Je sais que certaines de leurs manigances sont difficiles à digérer, mais la dynamique est hilarante à écrire. Lola Lorber est un génie de la comédie, donc écrire quelque chose, puis l’improviser était un cadeau. Mettre quelques instants de tendresse ici et là était agréable à écrire et à jouer aussi.

Comment vous êtes-vous retrouvé avec Benjamin Schwartz ? Ben m’a en fait choisi, Lola Lorber et Hannah McKechnie (deux des stars de « Sugar Baby ») dans un pilote inédit qu’il produisait. Sur le plateau, Ben savait que j’étais un stand up alors il m’a laissé beaucoup d’improvisation et nous avons juste cliqué. Après avoir filmé ce pilote, je lui ai envoyé une version du script intitulée « Broke & Broken » ou encore « Drew & Lola » et il a répondu « besoin de travail ». Cependant, il était prêt à le faire et a suggéré que nous ajoutions Jonah, son fils, au casting, puis tout s’est en quelque sorte mis en place! Je n’aurais pas pu rêver d’un meilleur partenaire pour cette série – il a produit, réalisé, co-écrit et fait la cinématographie de l’ensemble du projet, comme quoi ???

A quoi ressemble ce processus de tournage de la série ? C’était un tour. Nous avons filmé les mardis et mercredis du 20 février 2019 à juillet 2019 avec quelques micros par la suite. Nous avons ensuite monté la série avec notre fabuleux monteur Eric Vitale pendant environ 9 mois. Une journée typique de tournage serait Lola et moi (et les acteurs avaient besoin ce jour-là) nous présentant à l’appartement de Ben (où nous avons tourné la série) vers 8h30, revoyons les lignes / répétons les scènes / prenez le micro par le fabuleux Chris Francia, & filmer autant de scènes avec Jonah avant qu’il ne doive déjeuner ou faire une sieste, puis continuer à filmer sans lui. Les jours de tournage allaient généralement de 8 h 30 à 18 h le soir, et Ben et moi reverrions les images par la suite.

Pourquoi avez-vous choisi de produire des épisodes courts de 5 à 10 minutes ? J’ai toujours eu envie de faire une web-série. J’aimais l’idée d’un contenu abrégé et cela semblait être la décision la plus intelligente d’aborder le port du chapeau d’écrivain/producteur/acteur pour la première fois sur un projet. Le pitch initial à Ben était un épisode de 12 minutes et comme Ben et moi avons continué à écrire ces personnages et épisodes, cela avait tout simplement du sens.

Qu’espérez-vous que les téléspectateurs retiennent de voir ces jeunes d’une vingtaine d’années essayer de naviguer dans la vie ? Eh bien, j’espère que les gens vont rire !! Je pense aussi que bien que ces personnages soient toxiques au-delà, tout le monde dans la série (et dans la vie) ne fait que chercher et trébucher vers son objectif. Ou littéralement saisir n’importe quoi pour «réaliser leur vie/rêves». Mais, aucun de nous ne sait ce que nous faisons. Ou du moins je ne le fais pas. et j’espère qu’il y a un peu de réconfort et de réconfort à regarder des personnages qui prennent les pires décisions en essayant de passer à l’âge adulte.

Tout ce que vous voulez ajouter? Créer ce spectacle a été l’un des plus grands plaisirs de ma vie et cela a été possible parce que Ben a tenté sa chance avec moi. L’ensemble du casting et de l’équipe – qui se composait de Lola Lorber, Hannah Mckechnie, Jonah Schwartz, Dominique Allen Lawson, Camber Carpenter, Patrick Hamilton Roseanne Rubino, Chris Francia et Eric Vitale – étaient vraiment les plus rêveurs et les plus déprimés pour devenir un peu idiots. De plus, Brandy Schwartz, la véritable MVP du projet, nous a gracieusement laissé filmer pendant des MOIS chez elle et je ne la remercierai jamais assez.

Regardez l’épisode 1 de la série ici!

« Sugar Baby » est la série Web parfaite pour le mois de la fierté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *