Voyage gay à Amsterdam, Pays-Bas Guide de voyage gay, meilleures destinations de voyage gay aux Pays-Bas › Actualités lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes

Amsterdam est sans aucun doute la ville la plus facile à vivre d’Europe. Les Néerlandais ont toujours été une race tolérante et décontractée. En fait, ils ont légalisé l’homosexualité dès 1811 et Amsterdam incarne cet esprit néerlandais. Doté d’une disposition circulaire, ce qui signifie que se rendre d’un endroit à l’autre peut être raisonnablement rapide ou relativement tranquille si vous empruntez la route panoramique en suivant les arcs des canaux. Une balade sur les canaux s’impose.

Si vous êtes intéressé par l’art et les musées, Amsterdam a une multitude de goodies à vous offrir des musées de renommée mondiale Van Gogh, Rijks, Stedelijk Museums au Sex Museum, Rembrandt’s House (à voir absolument), le Heineken Museum, le Anne Frank House et le musée Frans Hals à proximité de Haarlem (environ vingt minutes en train).

Le principal titre de gloire de la ville, comme Venise, est son réseau de canaux. Contrairement à Venise, Amsterdam a des routes, les canaux et les jolies petites (et pas si petites) maisons et péniches donnent à la ville un charme merveilleux qui, par une belle journée de printemps, alors que les nombreux arbres commencent à fleurir, est insupportable. En dehors des musées, il y a d’autres choses pour attirer le visiteur. Les deux parcs principaux sont grands, le parc Vondel à côté du musée Rijks est long et large et peut être très bruyant le week-end avec les joueurs de bongo, chantant des hippies, des rollers et des skateurs, mais certains jours où tout est calme, c’est un havre de paix avec ses des lacs et des saules pleureurs et des pêcheurs macareux sur leurs pipes. Ce parc propose également des festivals de musique, des concerts pop et des projections de films. L’Oosterpark est plus petit mais c’est un très joli espace ouvert avec un lac sinueux. Il y a un certain nombre de musées décalés ici – Musée des enfants, Musée de la Seconde Guerre mondiale, Musée du bateau, Musée des sciences, etc.

Bien que selon les normes internationales de la ville, le centre d’Amsterdam soit compact, il y a quatre villages gays vaguement connectés. Le premier est autour du quartier en face de la gare très proche du second une concentration intense de pubs, bars, boutiques et clubs au cœur de la vieille ville, également connu sous le nom de quartier rouge, centré sur l’Oude Kerk. La plupart des maroquineries et des clubs se trouvent dans cette zone. À environ vingt minutes de marche au sud de cette zone, après avoir traversé le canal principal, l’Amstel, (tentant de prendre quelques bouchées avec ce nom – mieux vaut ne pas le faire), vous arrivez à l’historique Rembrandtplein. Il y a beaucoup de petites rues autour d’ici avec des bars et des pubs pour tous les goûts et Reguliersdwarsstraat est un bon pari pour un verre en journée ou une discothèque jusqu’à quatre heures à la sortie. Le quatrième groupe de gaieté se trouve sur la gauche de Spiegelgracht lorsque vous faites face au Rijks Museum.

La gamme et le nombre de lieux gays sont énormes. Quoi que vous cherchiez, vous pouvez le trouver et comme l’endroit est si facile à vivre (vous pouvez vous y marier), la vie peut être vraiment belle. Les Néerlandais eux-mêmes sont également très agréables. Allez-y au plus vite !

Lectures complémentaires: Fortement recommandé est Out Around – Amsterdam de Ryan Levitt, publié par Thomas Cook Publishing à 7.99. Avec ses 160 pages gérables, le guide regorge d’informations à jour ainsi que de nombreuses cartes et photos en couleur. Il a également une fonction «Mon Top…» où l’auteur nomme son bar-club préféré, son sauna, etc. Il est compact donc facile à transporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *